UFC-Que Choisir du Pays de Redon

Santé

Crème solaire .Bien protéger sa peau du soleil

 

Pour quel indice opter ?

La réglementation a mis de l’ordre dans les allégations : il existe désormais quatre catégories de protection et huit indices, aussi appelés FPS (facteur de protection solaire). Les indices 6 et 10 correspondent à une protection « faible » ; à 15, 20 et 25, on passe à la protection « moyenne » ; la « haute protection » correspond aux indices 30 et 50 tandis qu’à 50+, on atteint la « très haute protection ». Les expressions telles que « écran total » ont été interdites car aucune crème ne filtre 100 % des rayons ultraviolets (UV) du soleil.

Hormis le cas particulier des enfants (voir ci-dessous), l’indice adapté dépend de votre type de peau : les plus élevés conviennent aux carnations très claires avec des yeux bleus ou verts et des cheveux blonds ou roux ; les peaux mates qui ne connaissent pas le coup de soleil se contenteront d’une faible protection. Tout cela est à nuancer selon le contexte : au ski, même les bruns ténébreux opteront pour un indice 50 alors que, pour une exposition de courte durée au printemps, les teints de porcelaine pourront se contenter d’un indice 10.

Pour choisir en connaissance de cause, rien de tel que de savoir à quoi correspondent réellement les indices. Ils reflètent la transmission à la peau des UV selon la formule : 1/indice. Avec une crème indice 6, la quantité d’UV transmise sera de 1/6, soit 16,6 % ; avec une crème d’indice 50, elle sera de 2 %. Il y a donc peu de différence entre les indices proches : 25 est considéré comme protection « moyenne » alors que la crème ne laisse passer que 4 % des UV, 30 entre dans la catégorie « haute protection » avec 3,33 % d’UV non filtrés.

Précisons que les UV considérés lorsqu’on calcule l’indice sont les UVB. Ce sont les plus « méchants » à court terme, les responsables des coups de soleil. Mais les UVA sont eux aussi redoutables : s’ils ne laissent pas de traces visibles, ils sont tout aussi impliqués dans la genèse des cancers cutanés. La réglementation impose donc depuis 2006 que les crèmes protègent contre les deux types d’UV, avec un rapport de 1 à 3 : une crème qui affiche un facteur de protection solaire (FPS) de 30 devra garantir une protection contre les UVA d’indice 10. Malheureusement, comme le montrent nos tests, la protection contre ces deux types d’UV n’est pas toujours conforme à l’indice affiché. Lire la suite ci-dessous

https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-creme-solaire-n4471/

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)